Truite de mer en Nymphe au fil.

Je profite d’un créneau de deux heures en fin de soirée pour m’équiper et rendre visite aux truites de mer. J’ai principalement pratiqué en nymphe à l’indicateur en début de saison. C’est pour moi le meilleur moyen de toucher les plus jolis poissons dans les fosses. Avec les niveaux qui baissent et les températures qui augmentent les poissons vont se placer de plus en plus dans les veines d’eau oxygénées. J’anticipe donc en tentant le coup histoire de bien visualiser les postes qui vont donner d’ici peu. J’opte pour une canne en 11 pieds soie de 4, un bas de ligne en 18 centièmes et des nymphes sur hameçon de 8 avec des billes tungstènes en 4,6mm. Je ne compte pas courir les postes, bien au contraire.

Je peigne un courant vraiment puissant pendant 30 minutes sans le moindre succès. Même avec ce type de bille, j’ai l’impression que je passe mal. Je change ma pointe pour descendre en 16 centièmes. Au premier passage mon fil coloré marque un arrêt en bordure du courant principal. C’est pendu mais la cliente est un peu petite. C’est bien une truite de mer mais elle mesure à peine 40cm. Je ne l’embête pas plus longtemps et la relâche rapidement sans photo souvenir. Le passage suivant, j’ai la même touche au même endroit. Cette fois c’est un chevesne de 20cm qui a le droit au même traitement…

J’ai beau insister mais rien de plus à déclarer, tout comme sur la veine d’eau suivante. C’est au troisième poste alors que j’échange avec deux autres pêcheurs, que mon indicateur se bloque alors que ma nymphe remonte à peine en fin de dérive. Cette fois c’est la bonne! Ma canne est en deux et je travaille le poisson tout en douceur sans accoup. J’ai le droit à un joli combat avec un poisson de taille modeste mais avec des proportions parfaites. Petite photo souvenir et elle repart assurer sa descendance ainsi que mes futures parties de pêche.

Vous remarquerez que, dans la mesure du possible, je suis à genoux dans l’eau pour réaliser les photos. Le poisson une fois épuisé est décroché et laissé dans l’épuisette. Vous trouvez un endroit pas trop profond et vous mettez en position. Ce n’est qu’une fois que le photographe est en place que vous soulevez le poisson pour le présenter. Une , deux photos maxi et il est remis dans l’eau. Vous le maintenez juste à la base de la caudale en position de nage. Certaines repartent très vite, d’autre reste quelques instants à vos côté une fois que vous enlevez votre main. Profitez de ces moments pour observer ces grands poissons si majestueux.

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

2 thoughts on “Truite de mer en Nymphe au fil.

    1. Bonjour Fabien,
      dans le cas présent j’utilise des hameçons de 8 contre du 10 ou 12 à l’indicateur. Les billes sont généralement plus grosses pour pêcher plus facilement les cassants dans les gros courants. Au niveau des couleurs, je ne change rien. Tu peux utiliser des hameçons jig avec des billes spécifiques c’est un peu plus confortable et la nymphe se présente mieux.
      Bonne journée
      Gaël

Laisser un commentaire