Bien préparer son ouverture de la truite au toc.

Tous les ans c’est le même cérémonial fin février début mars. Les doigts commencent à me démanger et je regarde par la fenêtre en me répétant que l’on y est bientôt. La chance que l’on a cette année, c’est que pour le moment, le temps est tellement pourri que l’on ne regrette pas d’être enfermé. Néanmoins, les journées rallongent et les températures vont monter en même temps que notre impatience. L’ouverture est loin d’être la meilleure période de l’année. C’est en revanche l’occasion de retrouver les copains et de passer un bon moment. Les premières dérives sont approximatives et la […]