Sortie pêche au lieu sur épave.

C’est avec le plus grand plaisir que j’ai répondu à l’invitation de mon pote JF pour une petite sortie en mer à la recherche des lieus sur épave. Il faut dire qu’en Normandie, des épaves nous n’en manquons pas… C’est donc avec une mer bien sympa et deux artistes, JF et Sam que nous prenons le large avec un brouillard qui ne vas pas nous quitter de la journée. Nous naviguons un moment avant d’arriver sur le premier point. Sur la première dérive, JF rentre un joli poisson sur son Nitro Slim. Sam récidive rapidement.

Sam et un joli poisson.

Et ensuite, commence le débarquement. Il y a des bateaux qui arrivent régulièrement. Pour finir, il y a une dizaine de bateaux à recaler les dérives avec des approches divers et variées allant de la large boucle au slalom! Nous ne prenons quasiment plus une touche. Les deux premiers poissons ont craqué en pratiquant à l’ascenseur, technique qui consiste à laisser le leurre descendre au fond, avant l’épave de préférence, et à remonter le leurre lentement en moulinant. Le leurre remonte alors régulièrement dans la colonne d’eau suivit par les poissons qui doivent se décider à prendre avant que la décompression ne leur joue des tours.

Nous allons insister pendant deux heures sans plus de résultat. Seuls les bateaux qui pêchent avec des lançons comme vifs rentrent des poissons régulièrement. Je pense que les vas et viens incessants calent les poissons au fond. Dans tous les cas, nous n’avons pas trouvé la parade.

On change donc de point. Nous arrivons seuls sur la nouvelle zone. Nous sommes à l’étale. Au sondeur on peut constater qu’il y a pas mal de poissons sur la zone. De fait nos Nitro Slim Shad se font intercepter pendant la remontée.

doublé! une pêche pas facile à trouver mais la récompense est là.

L’ambiance est tout de même meilleure d’un coup! Avec des touches c’est mieux.

Un Nitro Slim Shad 180 bien rangé.

Le courant reprend doucement et les shads sont moins bien pris. On ressent des touches à la remontée mais nous ne parvenons pas à concrétiser. Je vais trouver le parade pendant un temps en badigeonnant la queue de mon Nitro Slim avec du Nitro Booster Sardine. On repart donc pour un tour.

l’Element Rider 225H en pleine action.

Le “jus” a maintenant bien repris et les leurres souples ne sont plus d’actualité. Je prend donc ma seconde canne, ma Nitro Slow Jig. On croirait un jouet tellement elle est fine. Mais en pêche il en va tout autrement. La canne est très courte et fine mais elle permet d’animer avec précision et surtout sont action douce permet au poisson de bien prendre le jig et lui laisse peu de chance de se décrocher. Un autre avantage indéniable du casting pour les pêches à l’ascenseur, j’aime bien les faibles ratio pour débuter l’ascension vraiment très lentement. A ce jeu le casting est imbattable.

ensemble casting pour le jig : l’efficacité pure!

Je vais trouver le jig idéal avec un ILLEX Figther Jig 75 gr Glow Bora.

La plupart des prises seront piquées de la même manière.

Nous avons trouvé la pêche mais nous devons rentrer. Nous avons péché dans 40 mètres et les poissons remontés sont condamnés. Nous les avons donc conservé pour la table. Mais il est inutile d’en remplir de” pleins congélos”. Savoir s’arrêter c’est assurer les pêches futures. Il y a malheureusement des abus de réalisés sur ce genre de pêche et il ne faudra pas venir se plaindre si des quotas nous sont imposés à l’avenir.  Nous avons réalisé ce que j’appelle une belle sortie sur épave, la pêche n’a pas était trop simple et il a fallu chercher pour vraiment trouver quelques chose qui marche pendant l’après midi. Merci les loulous pour la balade, c’était au top.

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Laisser un commentaire