Pêches de sandres de début d’automne.

La saison des sandres est désormais bien lancée. Le début de l’automne bien que pluvieux n’a pas donné lieu à des crues notables sur la Seine. C’est donc dans des eaux claires qu’il a fallu trouver les poissons. Les pêches en linéaires ont livré des poissons mais ils n’étaient pas encore concentrés et bien souvent chaque poste livrait un ou deux poissons et il fallait ensuite passer au suivant. Dans l’ensemble, il fallait pêcher un peu plus lourd que d’habitude. Pour les pêches un peu légères et avec des animations douces le Whiz 100 était parfait.

le coloris Vairon est vraiment redoutable pour ces pêches en eau claire
Un Whiz Gremille pour ce sandre.

Des tirées lentes et avec peu d’amplitudes sont bien souvent la clef. Le plus souvent la pêche se pratique 1/4 aval et une partie du lancer se fait en dérive. On décolle doucement le leurre et le courant le porte un peu plus en aval. Le pêcheur se contente de “soutenir” le leurre au maximum. En fonction de diamètres de tresse et du bas de ligne mais aussi du poids de la tête plombée et de la force du courant on va avoir plus ou moins de mal à reprendre le fond. Un exercice qui demande un peu de concentration mais la qualité des touches est à chaque fois au rendez vous.

Pour les journées les plus délicates, une tête texan et on laisse le leurre “rouler” sur le fond.

Le I Shad Tail est aussi un leurre incontournable pour ce genre d’approche en finesse. Leurre effilé et petites vibrations, mais pas spécialement petits poissons!

Il y a bien un I shad mais il est caché…

Comme vous pouvez le constater il y a du Nitro Booster sur chacun de mes leurres. En effet, quand les poissons sont tatillons l’ajout d’attractant est un gros plus en particulier quand il y a des touches “courtes”. Dans ce cas de figure le plus compliqué c’est de se canaliser pour ne pas ferrer au premier petit toc et d’attendre le suivant qui sera beaucoup plus franc. Quand on pêche à rouler sur le fond, l’attractant permet de prendre un peu mieux la tension lors des arrêts sur le fond. On peut alors aisément faire le distinguo entre un poisson et une souche et envoyer un ferrage adapté.

Il y a aussi eu des pêches en verticales mais nous traiterons cela très prochainement c’est promis.

Une dernière petite astuce en linéaire, quand la finesse ne fonctionne pas, un bon vieux Nitro Shad surplombé animé en traction fait bien souvent la différence. On joue alors sur de la réaction, ne vous formalisez pas sur le grammage, il faut que ça descende vite voire très vite!

Une belle perche de plus pour mon Nitro.

Sur ce, je vous à bientôt au bord de l’eau.

One thought on “Pêches de sandres de début d’automne.

Laisser un commentaire