Pêche estivale en nymphe au fil.

Je profite d’une accalmie dans mon emploi du temps pour retrouver l’ami Jojo au bord de la Touques. Passionné de nymphe au fil, j’aime partager mes sorties de pêche avec ce genre de personne. Jojo aime ces rivières et ces poissons, souhaiterai qu’ils soient mieux protégés et s’implique dans la vie associative. C’est tellement facile de critiquer sans rien faire que j’apprécie ces personnes qui savent mouillé le maillot et ce, au sens propre comme au sens figuré si j’en crois la dernière sortie de nettoyage que nous avons réalisé…

Plein d’humour, bon vivant et toujours de bonne humeur les heures passées avec Jojo sont trop courtes et il y a toujours une belle anecdote à retenir en fin de pêche. Le début de notre sortie ne va pas être simple, je vais toucher une truite rapidement puis les touches vont se faire désirer. C’est jojo qui va nous trouver la nymphe du jour et débloquer la situation. L’heure qui suit va être sympa, des truites pour moi, un chevesne, des ombres pour Jojo et pas mal de tacons.

un autre bel ombre pour Jojo. Bien joué mon grand.

Les poissons sont concentrés dans les veines les plus rapides et font de très belles touches. La nymphe est même prise de temps en temps avant de se mettre en place. Pour l’occasion je pêche en 10 pieds soie de 4 histoire d’avoir un maximum de sensations et de pouvoir propulser la nymphe correctement.

une jolie petite truite pour moi.

Nous allons prendre des tacons, de jeunes saumons, qui dépassent largement les 20cm. Ces poissons sont dans leur deuxième année et peuvent se confondre aisément avec une truites. Ils sont l’avenir manipulez les avec précaution.

jeune saumon ou tacon, pris sur la Touques.

Les touches sont cesser d’un coup. Seuls quelques tout petits poissons vont venir nous signifier que la fête est terminer. Qu’importe, la pêche est faîtes et nous avons passé un très bon moment. Merci pour la balade Jojo.

Sur ce je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Laisser un commentaire