Pêche des carnassiers en Slovaquie. Partie 2.

Même dans ce contexte de pêches irrégulières et compliquées certaines techniques vont sortir du lot. La verticale nous livrera quelques sandres mais rien d’exceptionnel. Le V2 IB avec son corps allongé et ces vibrations fines sera le plus régulier. Une vitesse de 1km/h dans une dizaine de mètres assurera le meilleur rendement.

Les pêches en linéaire sur des hauts fonds avec des G Bump et des Peps seront plus “rentables” notamment sur les perches. Les animations ne devaient pas être trop agressives et les poissons prenaient régulièrement le leurre sur le fond lors des pauses.

Une perche de plus pour Christophe sur son G Bump 8,5cm.
Les couleurs brunes leurre souple Peps

Quand les poissons ramassaient un peu trop les leurres pendant les pauses j’ai eu de bons résultats en carolina. C’étais pour moi l’occasion de sortir mon leurre favoris dans ce type de configuration à savoir un Scissor Comb.

J’ai ressorti le leurre qui était franchement engamé par cette perche.
un peu de réussite sur ce petit brochet…

Pour les brochets, les meilleurs résultats seront obtenus en pêchant autour des structures entre deux eaux, de préférence sous les boules d’ablettes. Les G Bump et Peps proches de la taille des proies vont encore rafler la mise. Des têtes plombées de 5gr permettaient de descendre lentement sous les vifs et d’enregistrer un maximum de touches.

Un petit broc qui était posté sous une coque de bateau.
gueule de brochet et tête plombée.
Mon Peps c’est fait intercepter.
pêche de brocher au leurre souple peps
Une touche plus fine sur mon Peps mais le résultat est le même!

Nous allons réaliser en compagnie de Bernard une belle soirée. Les ablettes étaient concentrées dans la bordure d’une île. Le lendemain nous y sommes retournés à la même heure sans la moindre touche. Après réflexion, il s’est avéré que les ablettes se nourrissaient de petites algues en suspension que le vent poussait dans les bordures. Il suffisait de pêcher les bordures exposées au vent toute la journée pour trouver les ablettes et bien entendu les carnassiers.

En linéaire un peu plus profond je vais faire plusieurs sandres modestes et aussi des perches avec des Bumpy dans des endroits encombrés. Le fait de passer en texan avec des G Tex m’évitais de trop accrocher.

pêche de perches avec le leurre souple Bumpy

Bien entendu nous allons toucher des brochets sur nos Dunkle au dessus des vestiges d’herbier mais même le 5″ était un peu trop gros…beaucoup de suivis et de touches courtes.

pêche de brochet au Dunkle

Des poissons modestes bien souvent et une pêche pas si évidente. Qu’importe, il y avait des enseignements à tirer et ils seront bien utiles dans les parties de pêches futures.

pêche de perche sur le leurre souple Peps
Une dernière perche sur mon Peps avant de reprendre l’avion pour retrouver mes sandres de Seine.

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

5 thoughts on “Pêche des carnassiers en Slovaquie. Partie 2.

  1. Salut Gael, je voyais le choix et la préférence surtout des poissons sur le coloris brun, dos marron et bas du corps plus clair, ce choix s’est surtout porté vis à vis de la couleur d’eau ? les paillettes pour la luminosité peut-être ? quel type de couleur d’eau tu avais là-bas ? des eaux marron/noir chargées ? quel type de fond ? profond ?
    Je suis curieux par rapport à ce fort taux de réussite sur ce type de coloris choisi 😉 merci à toi !

    Oliv’

    1. Bonjour Olivier,

      les eaux sont claires mais sombres d’aspect et le fond est majoritairement sableux. Pour ces pêches en milieux peu lumineux j’aime ben les couleurs laminées. Les paillets sont un plus quand il y a un peu de soleil. A noter que le G Bump Bleu a également rapporté des poissons régulièrement. Un grand classique dans ces eaux claires qui baissent en température. Je n’avais pas répondu à ton commentaire précédent mais je pense que tu as trouvé tes réponses dans la seconde partie…
      Bonne journée

      1. Salut Gaël, oui effectivement en lisant cette seconde partie j’ai vu par rapport aux G-tex 😉
        Je comprends mieux le coté marron – fond sableux ok, pour des fonds plus vaseux voir même garni de tapis de feuilles en décomposition, tu conseillerais quoi ? Pour le Bleu c’est pas la première fois que tu me parles de ce coloris, mais bizarrement, par stupide appréhension du coloris, jamais encore franchi le pas, il le faudrait !

        Bonne soirée à toi !

        Oliv’

        1. Bonjour Olivier,
          sur les fonds vaseux les couleurs marron sont bien souvent prenantes, en revanche j’ai rarement pris de sandre sur les feuilles en décomposition. En général ils sont à la limite de ce genre de substrat ou sur des branches mais pas vraiment dessus.
          Bonne soirée.

          1. Salut Gaël, je me suis mal exprimé. Il est évident que le sandre ne se situe pas sur ce genre d’habitat 😉 je voulais juste dire à quoi ressemblait parfois le fond par chez moi 😉 ok pour les couleurs marron oui ça me parle un peu. A la imite des branches je l’ai bien noté également 😉

            Bonne journée à toi !

            Oliv’

Laisser un commentaire