Ouverture de la truite.

Une ouverture de plus, le moins que l’on puisse dire c’est que l’on s’en souviendra. En effet, après seulement 3 jours nous sommes rentrés en confinement. Si je regarde le bon côté des choses, je vois deux points positifs à cela. Le premier c’est que nous avons tout de même réalisé l’ouverture. Le second c’est qu’il y en aura une seconde à une période vraiment propice pour les pêches de la truite à la mouche et au leurre. Je sais qu’entre temps il va falloir prendre notre mal en patience et je ne peux m’empêcher de penser à ceux qui devront combattre cette maladie. C’est seulement en y mettant chacun du notre que nous pourrons en sortir “vite” et avec le moins de victimes possible.

Un des premiers poissons de la saison.

Pour en revenir à des choses plus réjouissantes, cette ouverture n’a pas dérogé à la règle, une superbe équipe, une ambiance de folie et des truites bien entendu. C’est bien dans cet ordre que je conçois l’ouverture, c’est avant tout un bon moment entre amis, des retrouvailles. C’était la vingtième année pour les plus anciens et la première pour les plus jeunes. J’espère qu’il y en aura encore beaucoup d’autres. Ce moment est vraiment à part, il permet de réunir une partie des amis éloignés géographiquement mais également de retourner tremper le fil après la trêve hivernale.

Des retrouvailles qui font bien plaisir. Elles étaient bien à leurs places.

Etant donné les niveaux d’eau et le fait que les poissons avaient mangé sur les dernières crues nous avons majoritairement opté pour une pêche au toc. Greg fidèle à lui même a insisté au leurre mais sans vraiment trouvé de remède miracle. Pour les pêcheurs au toc c’était un peu plus simple. Quand je dis plus simple il convient de relativiser, il fallait : la bonne plombée, identifier les bons postes et éviter les nombreuses branches tombées dans l’eau suite aux différentes tempêtes que nous avons eu cet hiver et enfin trouver la bonne taille de vers car ces dames étaient sélectives.

Mon frangin ne les pas épargné!

A chaque repas il y avait un petit débriefing et c’est à chaque fois intéressant de constater qu’en fonction des secteurs et des trouvailles les résultats peuvent être totalement différents. C’est aussi l’occasion de goûter les produits du terroir, de chambrer un peu et de refaire les groupes en fonction du programme de chacun. A chaque fois, ceux qui débutent sont accompagnés de quelqu’un qui maîtrise. C’est ce qui me plais vraiment dans ce groupe, pas de course, pas de compète mais un échange sincère. A la fin ceux qui maîtrisent le plus en auront tout de même pris davantage mais en ayant accompagné au maximum l’autre et en prenant le temps de l’aider.

Une véritable colonie!

Comme bien souvent dans ce genre de conditions les plombées basses et groupées étaient de rigueur. Les secteurs les plus lents ont bien donné le samedi matin avec des jolis poissons en moyenne pour ensuite devenir plus compliqués quand l’eau s’est éclaircie. Dans ce contexte de décrue les secteurs les plus pentus ont été plus réguliers.

Les premiers poissons au toc pour Arnaud.

Une fois les mises au point réalisées tout le monde en profite.

Nico, trois jours en ma compagnie et j’ai bien failli le perdre. Merci mec pour ces bons moments.
Vince et un joli poisson. Bravo mec!
Poca avec une magnifique perche, en bois…
Un des problème avec les pêcheurs au coup c’est qu’ils ne savent pas laisser les cyprinidés tranquilles. N’est ce pas Jérôme!
l’équipe qui se lève tard en action!
Yes Tony, ça c’est bien une truite!

En plus de ces prises il y a toujours, les ferrages dans le vide qui terminent dans l’arbre, le montage tout neuf qui s’accroche au premier passage. La truite qui se décroche et tout le montage file tout droit dans les arbres. Le pire c’est que des fois tout intervient la même demi-heure!!!

J’allais prendre une photo de Nico aux prises avec une truite, dommage se sera un aulne!

Il me reste encore pas mal de photos, je remercie d’ailleurs au passage les loulous qui en ont pris plus que moi et c’est grâce à eux que je pourrai vous mettre une seconde news demain.

J’espère que de votre côté l’ouverture c’est bien passée et vous dis, à bientôt derrière l’écran en attendant de retourner au bord de l’eau.

12 thoughts on “Ouverture de la truite.

  1. Bonjour Mr Even voilà 48h que je suis alité votre post fait du bien au moral Toujours un plaisir de vous lire
    Amicalement
    Lionel Aymard

    1. Bonjour Lionel,
      je vais en mettre d’autres en ligne pour nous aider à tous à passer le temps. Prenez le temps de vous remettre, des truites encore plus jolies et plus combatives nous attendent au sortir de cette épreuve.
      Amicalement
      Gaël

      1. Bonjour Gaël,

        Pour moi c’est enfin le retour à la maison
        Je crois avoir visionné tous les fishing club et toutes led interventions que vous avez faites sur YouTube et j’en ressort plus motivé que jamais au plaisir de vous lire ou de vous croiser qui sais
        Lionel Aymard le temple sur lot 47

        1. Bonjour Lionel,

          je suis toujours heureux d’apprendre que ce que nous faisons motive les pêcheurs. A chaque fois, le but n’est pas de donner des leçons mais bien des pistes pour donner l’envie d’aller à la pêche et de prendre plus facilement des poissons, si possible en comprenant pourquoi et comment on les a pris.
          Bonne journée et merde pour tes futures parties de pêche sur une des plus jolies rivières de France.
          Gaël

          1. Bonjour Gaël

            Tu donne des pistes et tu va plus loin que ça
            pour ma part j’ai 43 ans et je pêche depuis mon plus jeune âge j’ai eu la chance d’avoir eu dans ma famille des oncles passionnés de pêche.

            François le râleur était passionné de pêche au coup il fabriquait ses flotteurs lui même avec de grande ume d’oie sélectionnés avec soin et faisait cuire ses graines avec une attention toute particulière.

            Charlo la science attentif à tout et très observateur était passionné de de pêche à la truite et au carnassiers surtout du sandre poisson dont il avait contracté la Sandrite aigu cette maladie incurable qui le força à l’âge de la retraite de vendre sa maison d` acheté se que l’on pouvait appeler un camping-cars à l’époque pour pourcourir les plus belle rivières de France et posa ses valise en espagne

            Ses deux personnes ont pris le temps de nous livrer tous leurs savoir

            Et se que appelle des pistes sont pour moi les. Bouts manquant à mon apprentissage de la pêche car bien entendu on en app tous les jours

            Amicalement
            Lionel Aymard

  2. Salut Gaël, pas d’ouverture truite pour moi cette année, la seule première catégorie qu’on a au nord de Nantes est en ce moment bien prise avec des travaux autour donc autant dire que l’eau a du en prendre plein la tronche ! Pas l’envie de faire des bornes non plus mais une grosse attente sur les Brocs fin Avril !! Bon d’ici là il faudra qu’on ait éradiqué cette saloperie qui nous confine les uns et les autres ! Courage chez toi avec les tiens ! Oliv’

    1. Bonjour Oliv,
      pour le coup tu n’as pas eu l’occasion de prendre ce bon bol d’air avant que les mesures de confinement ne tombent. Ce n’est que partie remise et je sais que nous savourerons les premières sorties à venir. Il nous faut être patients pour parvenir à regagner les rives de nos cours d’eau. Courage dans cette épreuve, encore merci pour ton petit mot et à bientôt.
      Gaël

      1. Oui comme tu dis nous savourerons les premières futures sorties au carnassier ! Ce bol d’air nous fera tous du bien ! Courage à toi aussi, @ bientôt ! Oliv’

    1. Bonjour Olivier,
      en effet pour cette sortie avait tous les ingrédients pour en faire une très belle sortie.
      Merci pour ce petit mot et à très bientôt.

    1. Bonjour Mickael,
      celles avec des gros points sont celles qui ont la robe que les truites avaient avant qu’il n’y ait tant de lâchers…
      Bonne journée

Laisser un commentaire