Magic May Fly Illex, une nouveauté surprenante d’efficacité.

truie au leurre souple

Il m’arrive régulièrement de pêcher la truite avec des leurres très légers. En revanche, je dois avouer que les pêches en finesse des autres espèces ne sont pas celles que je pratique le plus. Quand nous avons avancé sur le développement de la Magic May Fly l’année dernière j’y voyais un très bon leurre à truite aussi bien en réservoir qu’en rivière ainsi qu’un bon petit leurre d’été pour traquer les perches, chevesnes, rotengles et autres back-bass. De fait à l’usage, la May Fly a répondu à mes suppositions. Elle a fait bien mieux. Je lui dois de très belles sorties à la perche cet automne ainsi que sur les truites. Mais j’ai aussi croisé des jolis brochets, des petits sandres, des truites et bien souvent davantage que sur les autres leurres que j’avais avec moi…

Nous avons pensé ce petit leurre pour qu’il réponde à un maximum de situations :

-son corps est flottant pour permettre une utilisation en surface en période estivale.

-son corps peut être coupé en deux. Avec la tête on obtient une larve plus trapue tandis que la queue peut être monté sur une petite tête plombée pour obtenir une nymphe. Les truites y sont particulièrement sensibles. PS : demandez à un ami moucheur de vous monter quelques hameçons de type jig avec des billes oranges et vous m’en donnerai des nouvelles.

-le resserrement au milieu du leurre donne lieu à des mouvements permanents au drop comme sur une tête plombée.

-la matière est vraiment résistante et permet la capture d’une belle série de poissons sur la même larve.

-les finitions réalistes de ce leurre permettent de prendre des poissons sans animation dans une eau translucide.

les perches la gobent complètement la plupart du temps.

une belle série de perches et de petits sandres depuis le bord lors de cette sortie.

Une petite tête plombée, des animations minimalistes et en route. J’ai eu deux fois l’occasion d’avoir une touche à chaque lancer sur des plans d’eau dans lesquels les autres leurres ne donnaient pas grand chose. On ne sélectionne pas du tout la taille mais pour pêcher une heure en mode détente c’est parfait. Comme vous pourrez le constater d’ici peu en vidéo c’est vrai dans les deux sens…

Au drop la Magic May Fly ne démérite pas même assez profond comme cette série de perches prises dans 9m lors du meeting en Slovaquie.

Magic May Fly en drop shot lors de mon voyage en Slovaquie

Sur les truites, je n’ai pêché que les arc-en-ciel pour le moment.  Je vais l’essayer sur les farios sauvages au toc et sur une tête plombée dès les beaux jours. Vu comment les chevesnes l’ont pris en seconde catégorie dans les courants, je ne m’en fais pas.

 

truie au leurre souple
Magic May Fly dans ces œuvres.

truite au leurre
Canne légère et gros poisson, sensations garanties. Ici une Lake Master 210 en tension…
perche au leurre souple
des cannes légères et sensibles sont recommandées pour pêcher très léger.

La légèreté du montage et les animations minimalistes que l’on imprime à ces leurres nécessitent l’utilisation de cannes légères et bonnes lanceuses. Je vous recommande également l’utilisation d’une tresse très fine et d’un bas de ligne fin (j’ai pêché en fluoro en 17 sur la plupart de mes sorties) pour optimiser la présentation et la détection des touches.

un invité surprise…certainement mon plus petit de la saison

Un petit leurre qui mérite une place dans les boîtes de ceux qui pêchent avant tout pour avoir des touches et des sensations. Elles ne vont pas tarder à arriver dans vos magasins préférés alors comme petit cadeau de la part du Père Noël ça peut être une idée. De mon côté, je vais peut être lui demander une taille plus grosse…

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Laisser un commentaire