Ma boîte de début de saison pour le brochet.

brochet au leurre souple

L’ouverture approche à grand pas. La sélection des leurres est une étape importante dans la préparation de ce grand jour. Avant de se lancer il est important d’envisager ces pêches printanières comme “changeantes”. Les températures des milieux vont changer de jour en jour et modifier considérablement le comportement des proies tout comme celui des prédateurs.

Scunner 135 Gunki
Les pêches lentes au swimbait, ici au Scunner, sont idéales dans les eaux claires en particuliers les jours sans vent.

Il y aura des pêches lentes et linéaires, des pêches très rapides, des pêches agressives parfois même le tout dans une même journée. Ne pas s’enfermer dans une technique ou avec le leurre qui nous a livré un brochet l’heure précédente est bien souvent la clef du succès.

Animation saccadées suivies de pauses le Dexter Jerk fait le taf!

Parmi les deux premiers leurres que j’emporte dans mes boîtes il y a le Deraball et le Dunkle. J’ai vu trop de journées printanières pendant lesquelles ces leurres faisaient une réelle différence.

 

 

 

 

 

Dera Ball Illex encore lui.

Petite astuce pour les pêches dans plus de 3m un John Weight de 7gr placé sous la tête du Dunkle fait une réelle différence.

Un autre leurre que j’emporte toujours : la Grubby Frog Gunki. Que ce soit en texan sur les bordures ou sur une tête plombée pleine eau. Quand les carnassiers sont focalisés sur les batraciens ce leurre est juste surprenant.

une autre victime de la Grubby Frog pleine eau!

Il y a aussi les journées, en particuliers les après-midi pendant lesquelles les brochets ne répondent que sur du métal. Dans ce cas un Crusher et/ou un Boomer apportent une vraie solution.

un Boomer le long de la cassure et le tour est joué.

J’ai toujours mes Gantia, Gantarel et Scunner. Je réserve le Dowz Swimmer pour un peu plus tard. Sur le premier mois, il y a davantage de touches sur des leurres moyens.

Apparemment c’était le leurre du moment…

Enfin, j’ai toujours mes Rerange à portée de main, le 110 pour les bordures et les zones peu profondes et le 130 pour la cassure plus au large.

Rerange 110 Illex
Rerange 110 Stripe Ablette pour ce brochet.

Il n’y a presque pas de leurres souples dans cette sélection car j’y ai pêché tout l’hiver et, par conséquent, au printemps je profite de l’agressivité des brochets pour les tenter sur les leurres durs.

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

14 thoughts on “Ma boîte de début de saison pour le brochet.

  1. salut Gael, je te vois passer différentes tailles de leurres parmi tes leurres choisis, es tu adepte ou non dans ce cas du “downsizing” ? Si c’est pas le cas quelles sont tes méthodes d’attaque préférées pour une ouverture (genre surface à aller vers les couches d’eau par exemple dès le mois de Mai ou pas) ?

    merci de tes réponses.

    Oliv’

      1. Merci pour ta réponse Gaël.
        Je n’ai pas de gros specimen là où je pèche, ça devrait passer en 60/100 non ?
        Sinon en plus du Deraball, je testerai le Scunner, et ma panoplie de G-Bump ! 🙂

        1. Bonjour Fred,

          tu peux passer en 60 si tu restes sur des puissances de cannes raisonnables (10-40gr)si tu monte en puissance ‘est tout de même pas mal de monter un peu en diamètre de fluoro. J’utilise le Fluoro Ice Gunki, j’ai toujours deux diamètres avec moi une bobine de 64 et une autre en 86 pour les pêches plus lourdes avec des cannes plus puissantes.
          gaël

      1. S’il y a des poissons !
        Parce que hier, à part des coups de soleil, je n’ai rien attrapé d’autre 😉 mais un de mes Deraball a fini au fond, il surveille l’activité …

        1. Bonjour Frédéric,
          nous avons une saison un peu délicate en raison de températures qui ne veulent pas augmenter. Il ne faudra pas manquer la première vraie semaine de beau temps. En attendant ton Deraball te donnera des nouvelles un peu fraîches…
          A bientôt et merci pour ce petit mot.
          Gaël

          1. Je suis dans l’est. C’est effectivement très compliqué avec tous ces changements de température et pression. On a même eu de la neige le weekend dernier. J’imagine que le poisson est comme nous, il ne sais plus trop où en est son horloge interne.
            On oscille entre les eaux très claires et piquées avec des temps clairs et soudainement très sombres, il faut s’adapter toutes les 15 minutes, c’est quelque chose que je ne sais pas encore bien faire. J’essaie des chose selon les informations que je trouve, taille des leurres, couleurs (contraste), vitesse de récupération. Mais sans succès pour le moment.
            A côté de moi, un ami pêche avec un leurre twist de 2 pouces blanc a tête rouge plombé à 7 gr, dans 2,5m d’eau, il tape un brochet de 73 et deux sandres entre 40 et 50 …
            Du coup je n’y comprends plus grand chose moi.

          2. Bonjour Fred,

            les pêches de printemps sont un peu déroutantes. En règle générale je pêche avec des couleurs fluo en eau trouble et par temps sombre et des couleurs naturelles dans les eaux claires.
            Mais une fois de plus les poissons choisissent…
            Si ils sont sur les petites proies n’hésites pas à passer un baby deraball lesté avec une balle de 3 ou 4gr.
            A bientôt pour des nouvelles de tes futures pêches.
            Gaël

Laisser un commentaire