La pêche, une passion, un besoin. Pourquoi?

La réponse à cette question est plus complexe qu’il n’y parait. En effet, s’il est compliqué de définir quelles sont les multiples raisons qui font que l’on aime la pêche, quantifié cette passion est encore plus difficile. Un peu à la manière d’une marguerite que l’on effeuille il y en aura pour tous les goûts : un peu, beaucoup, à la folie et pour certains pas du tout! Ces derniers ne risquent pas de lire ces lignes alors je ne m’étendrai pas sur ce cas de figure…

perche au leurre souple
Un sourire qui en dit long sur les émotions que véhicule la pêche.

Par contre, je sais la chance qu’ont les pêcheurs d’avoir une passion. Incompréhensible pour l’entourage bien souvent, cette passion est une chance que nous avons. En effet la pêche nous fait encore rêver, de poissons plus grands, de destinations plus poissonneuses, de bons moments entre amis renouvelés. Cette passion parfois dévorante nous emmène souvent bien loin des sentiers de la raison. Je ne compte plus les kilomètres, les heures de retard, les tenues mises à sécher. Mais à chaque fois la saveur de ces moments volés n’a pas de prix.

Une sortie décidée en dernière minute.

Un grand merci à, Sylvain, Etienne, mon frère, Gigi, David, Pierrax, Chouc, Jf, Mickey,Jérôme, Vince, Tof et tous les autres pour cette belle collection de “cartons rouges” que vous m’avez offert au fil des années et pour ceux qui arriveront dans celles à venir. Je crois que vous m’en devez quelques-uns également, sachez que je ne m’en excuse pas et que je recommencerai…

des gosses qui viennent de faire un sale coup!

Si nous regardons les futures sorties plein d’espoir, nous regardons également celles passées avec des sentiments qui vont de l’amertume à la plénitude. Chaque sortie est unique, quelle soit partagée ou non, elle contribue à faire de nous le “pêcheur” que nous sommes et surtout que nous allons devenir. C’est toujours amusant de regarder un peu en arrière et de constater l’influence que notre loisir a eu sur nos vies, que ce soit au niveau des rencontres, de certains choix mais aussi dans nos comportement envers les autres et la nature.

On est pas bien là! A la fraîche…(seuls les cinéphiles apprécieront cette légende à sa juste valeur)

Ce qu’il y a de magique dans la pêche c’est qu’il y en a pour tout le monde, les contemplatifs, les compétiteurs, les minutieux, les rêveurs, les sportifs, les cérébraux, libre à chacun de pratiquer les techniques dans les endroits qui correspondent le mieux à ses attentes.

ombre au toc
ombre et lumière.

Ce sentiment de liberté n’est sans doute pas anodin dans le besoin viscéral que nous éprouvons à regagner les bords de l’eau. Nous nous retrouvons face à la Nature dans notre plus grande simplicité. La couleur de la canne ne changera rien au résultat! Inutile de se mentir, seuls nos choix et nos aptitudes à nous imprégner du milieu auront des conséquences concrètes.

avec l'eau claire les poissons ont des robes magnifiques
Pareloup sans vent et avec un grand soleil

La pêche c’est bien cela, un retour à nos instincts primaires, à la nature par l’intermédiaire de moyens qui nous sont propre. C’est aussi un échappatoire aux turpitudes de la société et du quotidien.

truite de mer en nymphe
un moment de plénitude!

Avez vous remarqué comment les journées passent plus vite au bord de l’eau tout en rendant certains moments intemporels. C’est dingue comment, une odeur, une atmosphère, juste un mot entre ami, peuvent nous transporter dans le temps faisant à la fois resurgir des souvenirs et naître l’espoir.

pêche à la truite de mer
un des derniers ours brun des Pyrénées dans la lumière matinale.

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

16 thoughts on “La pêche, une passion, un besoin. Pourquoi?

  1. ah la pêche…cette passion qui nous lève en héro, nous fait vaciller la journée et nous couche en rêveur !! encore merci à ses embassadeurs talentueux qui perpétue son mythe…

    1. Bonjour David,
      merci pour cette phrase qui résume bien ce que peut être la pêche et surtout comment on peut la vivre.
      Bonne journée à toi.
      Gaël

  2. Témoignage tellement vrai. Il n’y a qu’à voir la façon dont on “doit” retourner à la pêche alors même que l’on sait que les conditions vont être “galère” et que l’on a de grandes chances de se casser les dents tout ça pour partager ça avec un ami ou dans l’espoir de toucher un poisson (voir le poisson d’une vie). Un espoir toujours un peu fou mais un espoir quand même. Merci pour ce témoignage (très bien illustré!!!). Cela remet les choses en place 😉

  3. Bonjour gael,oui la même passion a l infinie, et la recherche de progresser grâce a un “mec” comme toi qui est toujours a l écoute et ne rechigne jamais a donner les bons conseils !!

  4. Salut Gael, tu mets l’eau à la bouche à quelques jours de te revoir enfin à Nantes !

    Par ces 3 phrases ci dessous, pour moi ça résume le pourquoi de la passion :
    “Mais à chaque fois la saveur de ces moments volés n’a pas de prix”,
    “le besoin viscéral que nous éprouvons à regagner les bords de l’eau”,
    “C’est aussi un échappatoire aux turpitudes de la société et du quotidien”

    Si je m’y suis replongé dedans y’a de ça plus de 7 ans c’est qu’il y avait aussi le manque, rien que de remémorer des souvenirs d’enfance, des moments clefs de pêche, des partages et là tu comprends que notre passion est dévorante à souhait, mais tu l’as si bien dit dans la question de ton sujet, c’est bien un Besoin couplé à une passion, et quelle passion ! Quel bonheur !

    Merci de ce bel article ! ça touche !

    Oliv’

Laisser un commentaire