compétition de Courseulles sur Mer.

Ma seule compétition se déroulait le week-end dernier à Courseulles sur Mer. Je faisais équipe avec mon pote JF. Il m’avait demandé il  y a quelques temps si je souhaitais la faire en sa compagnie. J’avais accepté bien volontiers en sachant que, même si, ne connaissant pas la zone nous avions peu de chance de briller,  en revanche, le fait de passer un moment ensemble sur l’eau était l’assurance de bien rigoler. J’avais seulement eu le temps de me rendre sur la zone une fois en compagnie de Yannick Bars et une fois avec JF. La première fois en compagnie de Yannick nous avions très bien pêché avec des Nitro Shad 90, Bonnie 90 et au Rerange 130.

Un grand merci à Yannick pour le partage et sa bonne humeur. Un bon moment de pêche.

La seconde fois nous y sommes allé avec JF pour une reconnaissance un peu plus poussée. Nous trouvons une belle pêche au leurre dur une fois de plus dans moins de 5m. Les leurres du jours Rerange 130 et Mégalon 130. Bref des grosses touches au jerk et des attaques en surface. Il n’en fallait pas plus pour nous chauffer…

Pour la compétition nous arrivons le vendredi sous un déluge et avec une eau très très sale, presque trop! Nous passons sur les zones de la dernière fois qui sont quasi désertes. Nous passons notre journée à chercher désespérément des poissons un peu plus profond dans l’eau plus claire. Nous finissons par trouver un joli plateau avec des bars un peu partout. Nous passons en montante et en descendante, les poissons sont bien là. Ils ont un gros faible pour le Nitro Shad UV  90 et 120 en couleur Magical Shad. Nous sommes confiants pour la manche du lendemain jusqu’au briefing pour être précis…en effet, la zone est modifiée et notre plateau est hors zone! Nous repartons donc le samedi matin à zéro et sous un déluge. Je n’ose même pas sortir l’appareil, comme la veille d’ailleurs…

Nous galérons toute la journée. En effet sur le 20 premiers poissons, pas un ne dépasse la barre des 42cm! Nous en prenons, de 2 à 17m! Mais ils font tous la même taille. A une heure de la fin, je rentre un poisson qui fait environ 42. Une rapide mesure avec un poisson tout crispé et JF me l’annonce à un peu moins de 42. On le remet sans même se douter que le suivant, son frère jumeau, craque pour le leurre de JF cette fois. Les commissaires passant juste à ce moment là, on prend le temps de le mesurer. Une fois détendu, il fait : un peu plus de 42! Oups! on a glissé chef!

On reprend la dérive et cette fois mon V2IB Brown Silver Chart me livre deux autres poissons maillés. Le temps d’aller à la mesure et il nous reste moins de 10 minutes avant la fin de la manche. Jf nous en rentre un dernier dans le money time! On termine avec 4 poissons cette première manche. Nous finissons 18ème sur 27 bateaux.

Nous reprenons la manche du lendemain hyper motivés. En plus elle ne dure que 4h avec une renverse au milieu. Pour couronner le tout, nous n’avons jamais pratiqué la zone. Dès le départ on fonce vers deux jolis petits plateaux. Nous savons qu’il n’y aura pas de courant longtemps. Une première dérive pour passer sur l’extérieur du plateau, prendre une belle série de maquereaux, de vieilles et même une étrille.

La seconde est calée pour passer entre les deux plateau. Au sortir de ce dernier, mon V2IB se fait intercepter sous le bateau. Vu la touche, je penche pour une vielle. Et le poisson s’obstine à viser le fond. Je suis debout sur la canne et commence à avoir des doutes sur l’identité du client. Il arrive enfin en surface et glisse dans l’épuisette. Un 73 pour débuter la manche. On est au taquet!

Nous mesurons le poisson rapidement et filons vers un autre  plateau. Le temps d’une dérive et nous prenons plusieurs poissons dont deux maillés pour JF. Bravo mon grand. La classe!

Le temps de les mesurer et le courant a coupé! Nous ne dérivons plus. Direction les parcs pour attendre la renverse…en attendant nous prenons quelques petits poissons. A 30 minutes de la fin, le courant reprend gentiment et les premières chasses éclatent. La taille des prises augmente. Jf touche un joli poisson qui parvient à nous fausser compagnie avant l’épuisette. C’était  notre dernière chance avant de rentrer au port. Une pêche honorable qui nous permet de finir 10 èmes au classement général.

Encore un bon moment de passé sur l’eau et des tas de choses apprises. Un grand merci à Jf ainsi qu’au organisateurs et aux bénévoles pour cette manifestation. Un grand bravo aux vainqueurs pour leur prestation dans ces conditions pas si évidentes.

sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

2 thoughts on “compétition de Courseulles sur Mer.

  1. Bonjour Gael,
    Étienne et m.plouf (souvenir de cet été sur la Touques en accompagnement) te souhaitons une très bonne année 2018. Nous avons bien appliqué tes conseils précieux ce qui nous à permis de bien progresser. J’aimerais connaître ta position sur la nouvelle directive sur le bar
    pour 2018 . Je la trouve perso injuste.
    À très bientôt dans l’eau.

    Cordialement

    1. Bonjour Denis,
      Meilleurs vœux à tous les deux et plein de poissons pour cette nouvelle saison qui va bientôt commencer.
      Ma position sur la nouvelle directive bar est assez partagée. En effet, je pense que le ne peut pas nier l’incidence de la pêche récréative sur les populations de bar les années passées. Il était donc urgent au vu des résultats de nos sorties de faire quelque chose. Je suis pour les quottas et pour une pêche qui tient compte des populations.
      D’un autre côté, les restrictions que l’on nous impose, ainsi que celle imposées aux ligneurs, ne sont pas spécialement réciproques pour les pêcheurs pro. On continue de pêcher le bar sur les frayères et ce phénomène est inadmissible tout simplement.
      J’aime pêcher ce fabuleux poisson et je souhaite que mes enfants puissent faire de même. je sui donc prêt à me plier à la réglementation mais d’un autre côté je continuerai à me battre pour que celle-ci s’applique à l’ensemble de ceux qui exploitent les populations de bars.
      Bonne journée, peut être à bientôt au bord de l’eau.

Laisser un commentaire