A vous de choisir!

La période de confinement risque d’être longue pour tous. Je pense à ceux qui vont aller travailler tous les jours, pour sauver des vies, mais aussi pour que la machine ne s’enraye pas. Je pense également à ceux qui sont enfermés dans de tout petits appartements et qui ne peuvent pas sortir sans prendre de risque.

En relativisant, je me dis que six semaines, peut être un peu plus, c’est peu à l’échelle d’une vie. Cette histoire arrive au printemps, cette période si particulière pendant laquelle toute la nature repart. Les premières journées de soleil, des milieux qui changent de semaine en semaine et des poissons qui sont au top de leur forme tout cela dans un concert de chants d’oiseaux avec une palette de couleurs et de lumières éblouissantes.

lumière d’automne et grands espaces…

J’ai pour habitude de choisir les thèmes de mes postes en fonction des saisons et de mes humeurs. Pour une fois j’aimerai changer. C’est vous qui allez choisir certains des thèmes que je vais développer dans les semaines à venir. Si vous avez des questions sur des approches techniques, si vous souhaitez que je vous raconte une anecdote de pêche, si vous vous posez des questions sur du matériel, tout est possible. Vous me donnez les idées de thèmes soit par message sur Facebook soit en commentaire de ce post. Je ferai un tri et tenterai de répondre aux questions qui reviennent le plus souvent ainsi qu’à celles qui m’inspirent. En revanche si il y a des domaine que je ne maîtrise pas je vous le dirai en réponse dans le commentaire.

pike time! Le printemps ma période préférée pour cette espèce.

A vos claviers; c’est le moment si vous souhaitez du sur-mesure!

Perche, truite, brochet, sandre, bar, truite de mer et les différentes techniques qui vont avec.

A vous de jouer maintenant, en attendant prenez soin de vous et des vôtres. Il sera toujours temps d’aller taquiner nos partenaires de jeu une fois cette épidémie passée.

truite de Normandie

Sur ce, je vous dis à bientôt derrière nos écrans…

34 thoughts on “A vous de choisir!

  1. Salut mon grand,
    La pêche en linéaire ! Voilà un terme que tu utilises très souvent dans tes rédactions d’articles, mais que veut-il dire ? Que se cache derrière cette pratique qui, d’après son nom, se veux simpliste mais qui, j’en suis sur cache de multiples façons de la pratiquer ? Vite ? lente? décoller? à ras le fond? lourde? légère?…surement beaucoup de subtilités à connaitre en fonction des spots et des espèces…
    Tu as tout un confinement pour éclairer notre lanterne 😉
    Prends soin de toi et de ta famille.
    La bise…de loin

  2. Bonjour Gaël,
    Jai une question concernant le ré-empoissonement .
    Est-il pour satisfaire bon nombre d’entre nous ou bien de palier à une difficulté de reproduction naturelle due à l’ état de nos rivieres?

    Dés la fin du confinement j’irai me dégourdir sur l’ Orbiquet ou j’espère te rencontrer un jour. J’ ai un ami qui habite du coté d’ Orbec et on aurait plein de questions concernant cette magnifique rivière et peut-être des conseils.
    En attendant de te lire, prends soin de toi et des tiens

    Thierry

    1. Bonjour Thierry,

      au sujet du ré-empoissonnement il y a tous les cas de figure.
      Il faut bien garder à l’esprit qu’il répond tout d’abord au attentes d’une certaine catégories de pêcheurs qui ne dispose pas d’un niveau technique suffisant pour pêcher autre chose.
      C’est aussi une solution pour répondre simplement aux attentes de ceux qui souhaitent conserver du poisson.
      Il y a aussi des milieux qui sont tellement dégradés que les populations de truites ne sont plus ce qu’elles étaient. Dans ce cas le fait de mettre des poissons permet de pallier à un manque.
      Chaque cas est particulier même si pendant des années on a généralisé cette pratique. Des diagnostiques précis ont été réalisé par les fédérations et petit à petit les empoissonnements sont adaptés aux situations rencontrées.
      Pour ce qui est de se croiser sur l’Orbiquet, je pense que cela ne sera pas facile car je ne pêche pas cette rivière.
      Bonne journée et à bientôt.

  3. Bonjour Gaël

    Pour ma Par j’aimerais que tu reprenne ton développement sur les uv Sujet abordé dans le fishing club car je travaille depuis très longtemps sur mes leurres et ce sujet m’intrigue.

    Amicalement
    Lionel Aymard

  4. Bonjour Gael,
    D’abord merci de nous partager quelques articles, c’est toujours agréable un peu de lecture et quelques photos.

    Me concernant un article sur le matos, mais pas 12 000 références comme on le voit trop, simplement une poignée de leurre un peu 4×4 par exemple pour une sortie carna, en lac ou riviere.

    Et sinon un article sur les destinations pêche en france, j’imagine que du a du pêcher dans toutes les régions de france… Nous partager un peu ton ressenti et nous faire voyager un peu en ce moment sa peut être sympa.

    Bon courage.

    Thomas

  5. Sur le comportement du sandre en rivière et lac tout au long de l’année avec les techniques à utiliser surtout la période estivale où on le pêche moin en rivière par exemple

  6. Bonjour Gaël,

    Merci pour cette proposition, je pense qu’on va lire des choses super intéressantes dans les prochaines semaines. Je ne sais pas si tu pratiques assidument depuis le bord (j’ai plutôt tendance à voir des sorties bar “bateau” sur ton blog) mais j’aimerais bien un article sur la recherche du bar depuis le bord (saisonnalité des techniques, spots, moments de la marée…). Cela pourrait permettre d’être plus régulier voire carrément, arrêter de me casser les dents trop souvent !

    Au plaisir de te lire
    Stéphane

  7. Bonjour gaël
    Tu as toujours le mot juste.
    C’est un plaisir.
    Pour ma part j’aimerais si tu es d’accord que tu nous explique tes approches du sandre au leurres durs.
    Les modèles
    Les lieux
    Les périodes
    Les montages (un montage avec un avançon en acier)
    Et les animation et nœuds que tu utilise avec petit crank (chubby), petit popper ou petit stick
    Je t’en remercie
    Et j’en profite pour savoir si tu commence déjà à remplir ton planning de Guidage sandre pour fin 2020?
    Prends soin de toi et tes proches.
    Mille merci.
    J’ai hâte de te lire
    Cordialement

  8. Bonjour,
    Pourrais tu parler de la pêche du brochet aux leurres lorsqu’ils sont sur des petites proies ?
    Merci et prends soin de toi aussi

  9. Salut Gael.
    Comme tu avais apporter le petit matériel aux toc pendant le live que tu as fait pour Illex et qu’il n’a pas servi. Bas j’aurais bien aimé voir les différents montage que tu utilise le long de la saison sur des schéma. Et quelques mots aussi sur les bases de la pêche en nymphe et à la mouche mouche, ( les bases à avoir dans ça boîte et qques lignes sur ce qu’elles imitent en réalité et à quel période on les peux les trouver dans nos eaux.)

    Merci de nous changé les idées pendant cette période de confinement avec tes excellent posts.

    Bon courage à toi et à tes proches.

  10. Salut Gaël, je trouve que nous avons pas assez d’informations sur le modes de vie des canassiers selon la saison. Quel est leurs nourritures, leurs attitudes, quels moments peut on les agresser ou les moments où il faut surtout pas. Aidez nous à bien connaître nôtre adversaire de jeux pour bien l’aborder. Merci par avance.

  11. Initiative bien sympa! Merci Gaël! Pour l’instant, pas trop d’idée mais juste une chose qui me vient à l’esprit… Je ne sais pas si c’est faisable, mais sur YT, j’ai vu une vidéo où tu donnais “une leçon sur le sandre”, retransmise par Fishare. Le format était pas mal. Peut-être à renouveler, mais sur un autre thème 😉

  12. Bonjour. C’est toujours très instructif de vous lire. Cette année je souhaiterai essayer la truite de mer en nymphe. J’y ai bien essayé mais lors des lancer soit la nymphe plombée m’empêche de lancer à bonne distance soit je n’arrive pas à bien la contrôler lorsqu’elle à l’eau. Quelques conseils sur la technique des lancers et de la bonne dérive pourraient peut être m’aider
    Merci beaucoup pour la qualité de vos commentaires et votre sympathie
    Laurent

    1. Bonjour,

      pour lancer les grosses nymphes sans se compliquer le lus simple c’est de réaliser des roulés.
      L’avantage c’est que la nymphe se pose bien mieux et il n’y a pas à forcer.
      Pour la dérive je pense que je vais faire un post spécifique.
      Bonne journée et merde pour les futures sorties.

  13. Bonjour Gaël,

    Comment aborder la pêche du sandre dans ce cas de figure :

    Rivière peu profonde (en général 1/1,5m voire 2m par endroit) typé “marais”, pas ou peu de postes marqués (arbre/bois mort).

    Rivière de 20/25m de large, eau trouble (on voit dans 50 cm, pas plus), aucun courant (hors crue hivernale).

    Il se fait très régulièrement des sandres de 80/90 cm et quelques spécimens de plus du mètre. La plupart du temps, ces gros sandres sont pris au posé.

    Il ne se fait jamais (ou presque jamais) de non maillés, ce sont vraisemblablement des “eaux à gros”.

    Percer ce mystère m’aiderait à croiser des gros sandres régulièrement et j’en serai ravi 🙂

    Merci par avance.

    Jessy

        1. Bonjour Jessy,
          le problème majeur du Brivet c’est la clarté de l’eau.
          Difficile de mettre en place une prospection particulière.
          Il faut attendre les crues pour les chercher dans les amortis et les bois noyés de bordure.
          Tu peux également tenter le coup du soir et du matin mais avec sans grande régularité à mon avis.
          Juste un piste quand l’eau est claire prospectes les bois noyés les plus denses en texan très lentement.
          Bon courage dans cette quête.
          Gaël

          1. Bonjour Gaël,

            Merci pour ta réponse.

            C’est déjà ce que je faisais sans régularité en effet.

            La plupart du temps, on croise des sandres de 80+ en cherchant le brochet avec des LS d’environ 15 cm mais c’est trop rare pour que ce soit réellement la bonne approche.

            Il faudra que je fasse plus de session pour essayer de comprendre quelque chose mais c’est difficile de s’y consacrer car la Vilaine est juste à côté et bien plus poissonneuse…

            Bon courage pour le confinement.

  14. Bonsoir. Je pensais uniquement pour les carnassiers (black brochet sandre perche). Une synthese des techniques a mettre en oeuvre en fonction de la situation de peches, c ‘est a dire ce qui a votre sens et le plus important turbidité, temperarture d ‘eau, positionnement du poisson celon saisons, rassemblement des blancs, niveau d’eau et autre surement. Merci pour votre gentillesse

  15. J ai vu une émission sur season sur la rouvre ma rivière en pêchant à cuillère avec David chaignon vous disez qu il y a pas de règle sur les teintes argent cuivre bronze il faut changer pour trouver ce qui mord et quand cela mord plus refaire pareil est ce vrai ?

    1. Bonjour,
      en général je pêche avec des palettes argent quand l’eau est un peu trouble et quand il fait mauvais. Je prend du doré avec de l’eau piquée et ou luminosité moyenne. En général je réserve le cuivre quand il y a du soleil et quand l’eau est claire. Les palettes noirs fonctionnent souvent bien également das ces conditions. Mais une fois de lus ce sont elles qui choisissent.
      Bonne journée et prends bien soin de toi et des tiens.

  16. Comme thème il serait intéressant d’aborder différente façon d’alliés passion (la pêche ) et le travail, et comment sans être le “meilleur pêcheur du moment” pouvoir vivre au plus proche de sa passion. Bon confinement.
    Cordialement .

  17. Bonjour Gaël,

    La pêche du sandre après la fraie, les postes à privilégier, au poisson nageur ou souple ?
    Quelles tailles de leurres sont préconisées ?

    Merci

  18. Bonjour !

    Je serai très intéressé par un post sur la truite de mer, son approche en fonction des heures de la journée , des postes ect , qui fait une partie de la difficulté de cette pêche.
    Je pêche là Touques aux leurres depuis quelques années et cette année sera ma deuxième à la mouche ; j’essaye donc de m’améliorer dans ces deux techniques mais si d’autres personne demandent ce thème ça aidera sûrement à choisir entre leurre et/ou mouche pour les articles.

    Encore merci de proposer ce type de contenu ça nous aidera à passer le temps en attendant que la situation s’améliore.

    Bonne journée

    Martin

  19. Bonjour,

    Ancien pêcheur de truite de mer en Picardie (Canche Authie) des motifs professionnels m’ont amené à Paris, sans voiture !, où je pêche en Seine dans Paris intra-muros essentiellement la perche et un peu le brochet et le sandre, espèce que je n’avais pas vraiment traqué auparavant.

    Je voudrais savoir quelle est la taille maximale des cranckbait (de la forme des Chubby d’Illex) que l’on peut utiliser pour prendre de façon REGULIERE des perches de tailles comprises entre 23 et 28 cm, tailles les plus courantes que l’on rencontre en Seine dans Paris intra-muros. En effet, les vidéos sur la pêche de la perche sur le Net se déroulent le plus souvent en Hollande ou Suède où la taille moyenne des perches semblent très nettement supérieure à la taille moyenne des perches rencontrées en France. Et, par conséquent, les tailles des leurres durs employés dans ces vidéos ne me semblent pas vraiment adaptées à nos conditions de pêche en France.

    J’avoue que pour un ancien pêcheur de truite de mer, la perche est un “petit” poisson et que des cranckbait de 6 ou 6,5 cm me paraissent vraiment très gros pour des perches de 25 cm ou à peine plus.

    Merci pour le service que vous proposez qui, en plus d’être vraiment utile pour les pêcheurs moyens, nous permettra de faire passer plus vite le temps pendant cette période exceptionnelle et difficle.

    Prenez soin de vous et bonne santé à vous et vos proches.

    Franck

  20. Bonjour Gael, et merci pour cette initiative en cette période si frustrante pour nous pêcheurs (meme s’il y a bien plus grave). Vu qu’on est parti pour sortir de confinement au moment des 1ères remontées de TRM, pkoi pas un bilan de ta saison TRM de l’an dernier, et un point sur les mouches de prédilection dépendament de la période ou des conditions de pêche (tu avais un post de de style sur l’ancien site, mais ça date ;)). Au plaisir de se revoir au bord de l’eau.

  21. Bonjour Gaël,

    Merci de nous proposer ta plume pendant cette période de confinement. Déjà que je suis ton blog avec assiduité, là j’attends encore plus tes posts, qui sont toujours très clairs, bien écrits et qui me transportent au bord de l’eau.
    Voici des propositions de thèmes pour tes posts : thème 1 : pêcher la 1ère heure du lever jour le carnassier (brochet, sandre, perche : en lac, rivière, étang) , y-a-t-il une stratégie particulière à adopter ; : types de postes, type de leurres… bien sûr en fonction des saisons, sinon ce serait trop facile…Perso, ce n’est pas un moment où je prends beaucoup plus de poissons par rapport au créneau 8-10h alors que tout le monde dit que la 1ère heure c’est un moment à ne pas rater, j’ai donc l’impression de passer à côté de quelque chose. C’est un sujet qu’il serait peut-être intéressant de décliner par espèce.
    2e thème : les grosses perches suivant les saisons : je pêche surtout une rivière de 30m de large avec une profondeur moyenne au milieu de 4-5m de profond avec des rives encombrées de bois morts, des bancs de nénuphars et je prend régulièrement des perches mais je cale au delà de 35cm sur cette rivière pourtant des individus plus gros existent (il s’en prend de temps en temps). Je varie mes techniques : plomb pal, cuillère , poisson nageur, popper,.. Il est vrai que je recherche plus le sandre et que je passe moins de temps sur la perche.
    Je pense que je ne suis pas le seul à m’interroger sur ces thèmes.
    J’attends aussi tes anecdotes de pêche bien sûr.
    Porte toi bien ainsi que ta famille.

  22. Bonjour Gaël,
    Merci tout d’abord pour ta proposition.
    2 sujets me viennent à l’esprit: le premier a été évoqué par des pêcheurs dans les commentaires plus haut, concernant les pêches spécifiques du sandre au printemps/début d’été, leurs postes et les techniques à employer…
    Concernant le second, je viens de revoir un fishing club sur les leurres pour la truite, où tu parles des tailles et profils des pn en fonction de la couleur de l’eau et la luminosité. Pourrais-tu développer ces thématiques et éventuellement les associer aux types de postes ? J’ai tendance à privilégier les tournantes dans nos rivières normandes ainsi que dans les massifs du sud de la France où j’ai l’occasion de pêcher et ne pas bcp sortir mes pn… grosse erreur probablement !

    En te souhaitant le meilleur ainsi qu’à tes proches dans cette période,

    Bien cordialement,

    Axel

  23. Bonjour,
    On parle évidemment beaucoup des brochets, sandres et perches, ainsi que des truites (de mer ou non), mais peu des autres carnassiers. Et notamment (ce qui risque de faire fuir pas mal de monde) du silure. Je sais bien qu’il ne plaît pas à tous – c’est peu de le dire – mais sa pêche aux leurres, en ciblant les sujets moyens (disons de 50 à de 150cm), est pourtant très intéressante. Avec les années j’ai l’impression que les populations des autres carnassiers subissent une pression de pêche toujours plus grande, malgré des effectifs parfois trop faibles, alors que le silure est abondant et délaissé, hormis par quelques passionnés mais dont le mode de pêche (vif/appât, spécimen hunting, …) ne m’intéresse pas vraiment.
    Et pourtant je vois énormément de pêcheurs qui préfèrent pêcher 3 misérables perchettes dans la journée plutôt que de s’amuser avec des matous autour du mètre sur du matériel léger.
    Voilà un sujet qui m’intéresse : quel est ton avis sur le silure ? Quelques conseils pour ceux qui le cherchent aux leurres ?

    Et plus généralement, peut être un article sur les espèces délaissées qui pourtant peuvent se pêcher aux leurres : chevesnes, barbeaux, … Il ya tellement d’espèces de poissons, pourquoi s’acharner à toujours pêcher les mêmes espèces ” nobles ” ? Le plaisir n’est-il pas plus important que la couleur des écailles ?

    Bon confinement !

    1. Bonjour Antoine,
      si tu suis ce blog tu te rendras compte que je pratique des pêches saisonnière. A savoir, brochet et truite en début de saison, truite de mer et mer l’été et ensuite le sandre l’hiver. Les zones que je fréquente et les périodes pendant lesquelles je pratique en seconde catégorie ne sont pas les plus propices pour rechercher les silure et les chevesnes. Je ne parle même pas des barbeaux et des aspes qui sont très peu représentés sur la région. Bien entendu je prend des silures de temps en temps mais pas suffisamment pour te donner des conseils avisés sur cette espèce. Espèce qui selon moi a sa place dans les grands milieux mais pas dans les petits. Pour ce qui est d’articles sur les pêches délaissées en cherchant un peu sur le blog tu trouveras des articles sur la pêche des vieilles du bord, du rock fishing et des pêches d’été des chevesnes, perches et rotengles.
      Bonne lecture et à bientôt.

Laisser un commentaire