huit mois de crash test!

Depuis maintenant huit mois, je pêche avec des produits Illex et Gunki. En eau douce comme en mer, je commence à avoir une vue d’ensemble de ces deux gammes, de leurs utilisations et de leur potentiel. Je dis bien  » je commence » car il me manque encore toute une période hivernale de pratique pour approfondir l’utilisation des leurres souples sur les sandres. Ne vous inquiétez pas, vous serez informé en temps réel de mes observations.

Toujours est-il que j’avais besoin d’un peu de temps pour parler objectivement des produits et de leurs modes d’emploi. Je vais donc vous présenter, les leurres, cannes et autres produits qui m’ont rapporté des poissons la saison passée. Je vous parlerai également des nouveautés qui arrivent et de mes coups de cœur. Etant donné que je souhaite développer à chaque fois les différentes approches et spécificités des produits, il y aura plusieurs news de ce type.

On commence  par un leurre dur qui m’a vraiment bluffé cette année : le Gantia. Ce swim bait Illex, articulé en 4 segments offre une nage réaliste même à très faible vitesse. En effet, sa bouche ouverte offre de la résistance à la traction. Ajoutez à cela une queue flottante est vous obtenez un leurre capable de nager ultra lentement.Bien plus lentement la plupart de ces concurrents et bien là ou il fait la différence!

Si vous faîtes partie des pêcheurs pressés, passez votre chemin. A contrario, si vous aimez les pêches calmes avec des touches violentes alors vous y êtes. Pour pêcher avec ce leurre, j’aime les eaux assez claires, en fait plus elles sont claires et plus les poissons montent de loin. Sans lest additionnel, le Gantia nage à environ 50cm sous la surface. C’est de cette façon que je l’ai utilisé au printemps pour pêcher les hauts fonds entre 80cm et 3m. La pêche en elle même est relativement simple. On se place dans le profond et on lance le plus loin possible sur le haut fond. On mouline ensuite le plus lentement possible en continu. Le brochet prend souvent au moment ou le leurre quitte la zone peu profonde. La touche se traduit souvent par un toc assez franc suivit d’une lourdeur. C’est à ce moment qu’il faut ferrer et non plus tôt.

Pour ce genre de pêche, la canne doit être assez longue et pas trop rapide pour bien sentir le leurre. Un des avantages du Gantia, c’est son poids raisonnable(52gr). Vu que ce leurre tire très peu, on peut l’utiliser avec des cannes assez légères,  voir même en spinning. Ainsi il s’est souvent retrouvé à pendre au bout de ma Jungle Poacher Illex lorsque je n’avais pas pris de canne spécifique, à savoir ma Chooten Gunki 240 XH.

C’est sur les pêches un peu plus profondes cet automne que je compte le lester. J’ai en effet pris des sandres dessus et j’en ai vu des gros monter en lac. Alors on verra bien ce que ça donne d’ici peu.

Voilà donc un leurre qui m’a rapporté beaucoup de touches et qui a convaincu plus d’un de mes compagnons de pêche cette année. Ce n’est pas Sam qui dira le contraire car il lui doit son plus joli poisson de l’année. Une touche de l’espace pour un poisson magnifique. Bien joué le frangin!

Voilà pour cette première présentation. La suite très rapidement entre deux rapports de parties de pêche car les sandres commencent à manger mes leurres souples.

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

11 commentaires à propos de “huit mois de crash test!”

  1. S’ils pouvaient faire le même leurre mais avec la politique tarifaire Gunki, ça se laisse tenter Gael 😉 belles images et super sourire dès le départ !

    • Bonjour Olivier,

      je comprend ce que tu veux dire. Ce leurre est en effet plus cher que d’autres dans sa catégorie.
      Mais si on y regarde de plus près, les finitions sont justes magnifiques, les hameçons de grande qualité et surtout sa plage de polyvalence au niveau des vitesse de nage est bien plus importante que les autres modèles.
      C’est vraiment un leurre qui prend beaucoup de poissons et qui s’accroche très peu en raison du fait que l’on pêche vraiment au dessus du fond. Je ne dis pas qu’il faut en avoir des pleines boîtes. Mais je pense qu’il vaut mieux en avoir un seul capable du meilleur, que plusieurs moins polyvalents. L’achat d’un leurre reste aussi un moment de plaisir, à chacun de voir en fonction de ses envies.
      Bonne journée
      Gaël

      • Salut Gael,

        je confirme tes propos sur la finition du leurre, comme tout Illex en règle général on est que très rarement déçu par la qualité du produit, ce qui confirme surement son prix. Maintenant comme tu le dis si on veut garder l’aspect plaisir d’achat du leurre, effectivement on est en plein dedans 😉 Personnellement, et ce n’est que mon avis personnel évidemment, mon budget de papa-pêcheur me dirige plus facilement sur la gamme Gunki mais je reste 100% d’accord avec toi pour le seul leurre à avoir et capable du meilleur que 150 dans la boite 😉
        Une très bonne journée à toi !

        Sais tu tiens tant que je te tiens, si tu seras à Nantes au salon ? et si la maison Sensas/illex/Gunki y sera ?

        Olivier

        • Bonjour Olivier,

          Je serai à Nantes c’est certain, au moins pour le plaisir.
          Il y a de fortes probabilités que j’y sois pour représenter Illex et Gunki mais pour le moment il n’y a rien d’officiel.
          Je te tiendrai au courant dès que j’en saurai davantage.
          Gaël

          • ah super, merci à toi, c’est sympa de me prévenir dès que tu as l’info, ce serait d’ailleurs une excellente nouvelle pour ce salon si ça se concrétisait ! Au plaisir une nouvelle fois de t’y retrouver en tout cas ! 😉

          • rebonjour Olivier,

            je viens d’avoir la confirmation que je serai à Nantes pour les marques Illex et Gunki et Pezon. Je pourrai donc te voir et échanger facilement avec les produits sous la main. Au plaisir de parler pêche. Gaêl

  2. disons qu’avec un produit d’import japonais Jackall il y a la commission à payer en plus chose que tu ne trouves pas chez Gunky/pezon qui est le concepteur du matériel

    • Bonjour Mathias,

      les swimbait se lancent moins bien que les jerk. Le fait de prendre des cannes longues permet de gagner de la distance.
      De plus avec ces longueurs, les cannes sont un peu plus « douces » et on ressent mieux la nage du leurre.
      Cela permet également d’optimiser la prise en bouche du leurre par le carnassier en particulier quand il « monte » chercher le leurre et que l’on doit le laisser redescendre un peu avant de ferrer.
      Bonne journée
      Gaël

      • Salut Gaël,

        La réponse est claire…
        J’ai l’impression qu’il y a un retour aux cannes un peu plus »douces »,c’est vrai qu’on décroche moins au ferrage, et qu’elles travaillent bien le poisson…les Carbones et montages des anneaux actuels optimisent eux les informations (résonance), on a du coup peut-être moins besoin de « manche à balai »?! C’est mon avis…
        Au plaisir
        mathias

Laisser un commentaire