les brochets du Danube. Partie 1

Pour la seconde fois, j’ai eu la chance de  partir une semaine sur le Delta du Danube. Comme pour le premier voyage, Arnaud Mahut sera mon compagnon, ou mon soufre douleur, je ne sais pas trop… Cerise sur la gâteau, nous avions avec nous un caméraman dans le but de réaliser un 52 minutes qui sera diffusé sur la chaine Seasons. La première fois avait tout juste était magique, le Delta, c’est de la pêche au broc comme je l’aime, à vu bien souvent, en surface régulièrement et tout cela dans un environnement à couper le souffle au point de vue de sa diversité. Je n’ai pas réalisé de photos pendant que nous tournions, mais dès que nous nous retrouvions seuls sur le bateau j’ai pris un peu de temps pour le faire.

Ce voyage, qui a eu lieu début mai était aussi une occasion rêvée de tester l’ensemble de mes nouveaux jouets, Illex et Gunki. Avec tout de même une condition, tout ce qui nage à plus de 80cm est éliminé!

Nous avons eu des conditions climatiques déplorables, 30 degrés la semaine précédente et 13 dès le second jour avec de la pluie et du vent. Malgré cela, nous allons tout de même trouver les poissons avec des pics d’activité assez bref mais, compte tenu de la densité, quand on trouve ce qui marche il y a tout de même de l’action.

L’association rubber jig shad a fait des merveilles le long des roselières. Ici un G Bump en guise de trailer :

le Peps  en trailer de jig mais également avec l’hameçon texan leste flash Gunki a fait des miracles au dessus des herbiers comme le long des roseaux.

Arnaud lui aussi tester ses jouets avec succès.

je vais vivre une belle matinée au Peps et au Grubby Shad en les associant avec une tête G’flip. L’articulation me rappellera mes années de pêche au manié. En tous cas, nous ne parvenions pas à concrétiser les touches en texan et ce montage a réellement fait la différence. Je suis certain que nous en reparlerons sur les sandres…

quand les touches tardent à venir, un petit coup de jig…le plus compliqué c’est de bien laisser le poisson tourner avant de ferrer amplement. Adrénaline garantie!

La même chose pour les Gavacho Frog. Attendre avant de ferrer énergiquement!

Si je devais garder les deux leurres du séjours qui ont capturé le plus de brocs, il y  aurait le Peps et le Crusher associé à un Rhythm Wave Illex. Cette dernière association m’a tout simplement bluffé.

Il y a eu bien entendu les coups du matin et coups du soir en surface. Moins bons que lors de notre première visite en raison des faibles températures je pense. Néanmoins mes Bonnie 95 et Mégalon ont tout de même eu le droit à de belles corrections.

Et bien entendu, il y a eu les levers et couchers de soleil ponctués par les chants des oiseaux.

Je garde des tas d’images en tête et aussi une belles série de photos que je vous mettrai en ligne ma prochaine fois…

 

 

 

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Laisser un commentaire