A la recherche des truites à la mouche en réservoir.

L’hiver et, tout particulièrement le mois de février, est une période propice pour les sorties en réservoir.

Il y a plusieurs raisons à cela :

_la pêche est fermée

_les rivières sont généralement en crue

_on a bien souvent du nouveau matériel et des mouches à tester

_on voit moins les amis que d’habitude et ces sorties nous donnent une belle occasion de remédier à cela.

un gros poisson pour Yannick.

Bref, cette sortie mouche c’est avant tout l’occasion de passer un bon moment et de toucher des gros poissons. La température de l’eau les rend souvent très bagarreurs. N’en déplaise aux détracteurs de ces pêche, il y a certes des densités de poisson plus élevées que dans un milieu naturel, mais il y a tout de même de belles réflexions à tenir pour parvenir à faire de belles pêches. Les mouches ne sont pas toujours des plus réalistes, mais un brin de fantaisie n’a jamais fait de mal…

le blob, une mouche qui fait des miracles quand c’est autorisé.

Je profite de ces sorties pour tester du matériel, en particulier des nylon et des hameçon avant de les utiliser sur mes truites de mer. Les grosses arc-en-ciel peuvent vraiment vous faire des misères si elles prennent de la vitesse.

Le chant du frein… Quelle douce musique!

Ce genre de journée permet également d’apprendre à travailler de gros poissons. Bien entendu les milieux ne sont pas les mêmes que dans les rivières, néanmoins vous apprenez à travailler un beau poisson et découvrez les limites de votre matériel. C’est moins frustrant de casser sur une truite arc-en-ciel que sur la première truite de mer de la saison.

du soleil, une eau claire et des touches. Quoi demander de plus?

Ces images datent d’une sortie que nous avons fait avec Yannick il y a un peu plus de deux semaines histoire de prendre l’air et quelques poissons. Nous avons passé une bonne journée avec peu de pêcheurs sur les plans d’eau, c’est un des autres avantages de cette saison.

Encore une belle balade et de bons moments. Merci mon grand.

Sur ce, je vous dis à bientôt au bord de l’eau.

Laisser un commentaire